Cette constitution est en mode construction (correction). Elle pourra être améliorée (corrigée), en temps et lieux, par le citoyen, à travers le processus constituant de l’assemblée constituante du Québec. En tant que policier, j’ai cueilli la constitution de l’Islande pour avoir une base de travail, et j’ai consulté des experts dans tous les domaines. Je corrige présentement ses nombreuses erreurs afin de pouvoir m’assurer d’offrir le pouvoir suprême à l’être humain (citoyen). Je suis un policier télépathe, «un remote viewer», et j’utilise ce pouvoir énergétique transmis grâce à mon entrainement physique. Je suis présentement au troisième jets de canalisation*…NOTE IMPORTANTE…Il s’agit d’un modèle à suivre, menant directement au paradis sur terre, basé à 100% sur la sagesse (fondation) du droit, une sagesse procurée par le droit international criminel (déclaration universelle des droits de l’être humain). Le droit international commercial est enseigné au sein des universités internationales. Mais le droit international criminel (traités de paix) n’est pas enseigné, par la force criminelle se trouvant derrière les banquiers privés de LA CITY OF LONDON, afin de conserver leur pouvoir dominateur (pouvoir de guerre) sur l’être humain. L’aliénation est un crime de guerre et le savoir est la clef du succès !…*LEGANDE*…* La constitution «Le pouvoir au peuple» évolue tranquillement pour permettre l’autonomie du citoyen. Elle est en mode canalisation. La canalisation est l’équilibre de la dualité magnétique. Cette dualité magnétique s’exprime dans toutes les dimensions de la vie. Prenons pour exemple l’écriture. À l’image d’une équation mathématique, l’expression de la vie doit être équilibré, afin de trouver la solution, une réponse exprimant le chemin à suivre. L’écriture des vibrations de l’univers permet de découvrir le langage de la force créatrice de la vie. Cette force, cet équilibre (justice), est un guide à suivre, dont la force créatrice définit le chemin vers la paix sur terre.

Code d’étique de la constitution

«Ce code d’étique a été rédigé par un policier de la Sûreté du Québec, agissant maintenant à titre de policier constitutionnel du droit international, afin de pouvoir vaincre le modus opérandi des criminels de guerre ayant pris possession du gouvernement québécois. Selon le rapport d’enquête, il est impossible de pouvoir forger les fondations de la paix sur terre, si les êtres humains occupant le territoire québécois ne s’entraînent pas à appliquer ce code d’étique à l’intérieur de leur domicile. Si chaque personne s’entraine à s’incarner à la lumière du moment présent, à naître à la vie, à travers l’art ancestral de puiser seul l’énergie (information), sans se servir des autres pour être, sans juger leur réflexion, soit l’action à conserver avec courage la vision de la paix sur terre, selon le policier, le Québec va devenir un exemple à suivre pour les autres nations de la planète terre.»

Article 1 : La communication non violente

—» L’art de semer et de récolter la paix sur terre

La parole possède beaucoup de pouvoir. Elle peut semer la paix, l’harmonie entre nous, ou être responsable de la division (guerre de vérité). Il est important de prendre le temps d’étudier ce que le système scolaire a oublié de nous enseigner à tous. Le système scolaire de compétition (notation) est un programme de l’institut TAVISTOCK :

Accéder au lien

En Angleterre, à l’intérieur de LA CITY OF LONDON, se cache des banquiers, des criminels de guerre, ayant mandatés des scientifiques criminelles pour étudier quotidiennement l’hypnose de masse. Leur mission est de réussir à diviser une nation, dans une guerre de vérité (jugement), dans un «chaos perpétuel», pour qu’elle soit facilement manipulable, pour éviter l’organisation sociale, afin d’empêcher une structure menant à une harmonie responsable d’une révolution nationale.

Le système de compétition, de notation, impose la peur du jugement pour que l’être humain soit incapable de regarder au delà de son corps mental (ego). La réalité, la vision du chemin menant à la paix sur terre, est très difficile à percevoir, à cause de l’état d’hypnose. Il est alors important d’enseigner les techniques pour libérer le corps mental (ego), l’état d’hypnose, afin de pouvoir vivre l’amitié (amour=harmonie) entre nous.

En tant que policier, au niveau de la communication non violente, j’ai commis beaucoup d’erreurs (expériences) en ce sens durant les dernières années. Oui, j’ai été parfois inconsciemment violant dans mes actions de communication, malgré moi, où j’ai toujours chercher à forger la paix sur terre. J’ai toujours voulu faire de mon mieux, et cela, comme tout le monde, comme tout agresseur verbal. Il s’agit d’un manque de connaissances académiques plutôt d’intention agressive. Sincèrement, j’ai jamais désiré faire du mal aux autres, et pourtant, je suis sûr avoir déçu ma réflexion. Voyez, la communication violente est inconsciente, elle est parti intégrante de tout cheminement individuel, et ces erreurs sont normales sur le chemin de vie. L’objectif est d’enseigner cette sagesse à l’école primaire, secondaire, et universitaire, pour éviter les actions responsable de la souffrance sociale, ou responsable d’infractions civiles (atteinte à la réputation, diffamation, intimidation, propos haineux, harcèlement, etc.)

Article 2 : Le jugement des autres est strictement interdit

—» La Magie Blanche — vs. — La Magie Noire

Le paradis sur terre exige un travail sur soi-même. La paix sur terre nécessite une paix intérieure. La nation souveraine du Québec est consciente des facteurs menant à la paix sur terre. Tout part de soi, de l’individu, et non des autres. L’enfer sur terre, la guerre sur terre, la guerre de vérité, est crée uniquement par le corps mental (ego). Il est important de libérer le corps mental, on désigne les croyances (dépendances) destructrices de l’harmonie, pour être en connexion avec les vibrations de la lumière du moment présent.

L’action de parler en mal de quelqu’un est de la magie noire. Ce fait, cette action, est reconnue dans tous les livres ancestraux, des livres très puissant enseignant la santé psychologique (physique). Au moment où on juge sa propre réflexion (rabaisse quelqu’un), on commet non seulement une infraction civile punissable à l’intérieur d’un tribunal, mais on créer une dualité énergétique (guerre de vérité) qui se retourne nécessairement contre soi-même. L’action de mettre en lumière les techniques du magicien noir, la dynamique de la magie noire, est de la MAGIE BLANCHE :

«L’équilibre prend toujours position face au déséquilibre. L’équilibre enseigne L’AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE. L’équilibre enseigne l’expression de l’obscurité, la dualité magnétique, et il perçoit le chemin menant au coeur de chaque être humain.»

Soyons claire, l’action de parler en mal de quelqu’un, le temps mené à rabaisser quelqu’un, est de la magie noire. Cette technique de la magie noire essaie de modeler définitivement un être humain sous la forme interprétée par le mentale (ego). L’être humain est capable d’évoluer à partir du moment présent, personne n’est parfait, nous sommes tous ici pour expérimenter la dualité magnétique menée par l’égo (corps mental), afin de pouvoir trouver ensemble le point d’équilibre (lumière du moment présent).

Mais qu’est-ce le corps mental (ego). Il est important de comprendre la dynamique de l’ego (corps mental) avant de prétendre être en équilibre :

—» CLIQUEZ SUR LA ROULETTE, EN BAS DE L’ÉCRAN, POUR LE SOUS TITRAGE EN FRANÇAIS

Article 3 : L’enseignement de l’autonomie

—» Le chemin menant à la paix sur terre.

Le système scolaire de notation, de compétition, nous enseigne à se servir des autres pour être. À devoir penser pour être, pour être meilleur que sa réflexion, et le déséquilibre de cette intelligence mène inévitablement à la dépendance affective (amour) de son corps mental (des autres). Ce système scolaire n’enseigne pas l’autonomie énergétique. On désigne l’art ancestrale à savoir puiser seul l’énergie, l’information, sans devoir se servir des autres pour être. Au Québec, toutes les religions s’unissent entre-elles, à travers une sagesse ancestrale découverte lors de l’enquête policière. Les sages dénomment la représentation de ce savoir comme étant «LA COUPE GRAAL» ou «LE LIVRE DE THOT». On enseigne présentement, pour la première fois depuis des millénaires, publiquement, les techniques à savoir boire seul à la source de jouvence avec «LA COUPE GRAAL», où «LE LIVRE DE THOT» enseignent les techniques pour y arriver d’une façon autonome. Seul l’égo, le corps mental, la pensée arrêtée de la pensée illimitée, nous éloigne de la lumière du moment présent. La paix sur terre est la responsabilité de chaque personne, du travail de guérison sur soi-même, et cette responsabilité n’appartient pas aux autres. Les autres ne sont pas responsables de vos émotions, de vos blocages émotionnels, et la seule guérison part de soi-même. La paix sur terre dépend uniquement de vous-même, et non des autres.

Article 4 : Le jugement est-il une maladie psychologique ou simplement une incompréhension des lois de l’univers.

Selon le rapport d’enquête, le jugement des autres est le reflet de blocages énergétiques (karmiques). C’est-à-dire, la forme pensive où l’être perd la perception du moment présent, avec ses sens corporels, est le reflet d’un blocage énergétique causé par une souffrance passée.

Ce blocage peut provenir d’une expérience passée, ou il peut être génétique, et provenir de vos ancêtres. La conscience apprend à guérir ce que ses ancêtres ont été incapables de libérer, afin de pouvoir propager la joie de vivre (santé) au centre de son foyer familiale.

Article 5 : Le jugement enseigne la peur du jugement

L’action d’être prisonnier de son corps mental nécessite une prise de conscience. À savoir libérer la forme pensive où le corps perd la perception de la lumière du moment présent, avec tout ses sens corporels, pour qu’il puisse «surfer» librement à cette lumière, sans avoir peur du jugement des autres.

L’Art de libérer (vaincre) la peur. La peur, l’instinct de survie, se réfugie à l’intérieur du corps mental, à l’intérieur du monde connu. On dénomme le corps mental comme étant L’ÉGO. On peut affirmer sans aucun doute que l’égo, le corps mental, correspond à la peur.

Dès lors, il y a une différence entre l’intelligence limitée, une intelligence arrêtée par le corps mental (ego), et l’intelligence illimitée, soit une libre circulation de l’énergie (information) étrangère stimulée par le courage à maintenir une fréquence continue à la lumière du moment présent pour être capable de recevoir (partage) toutes les vibrations de ce moment avec ses sens corporels.

Les perversions de l’égo (peur) amène les vertus obscures :

– La colère,
– La fuite (aliénation),
– La cupidité,
– La paresse,
– Le jugement (rabaisser sa réflexion (magie noire)),
– La manipulation psychologique,
– L’impulsivité,
– Etc.

Il est important de trouver le courage pour être capable de regarder au delà de l’égo (corps mental), au delà du monde connu, pour devenir maître de sa destiné.

Accéder au lien

Article 6 : Le dictateur, ou la victime du jugement, sont prisonnier de l’obscurité

L’être qui juge, ou celle victime d’un bourreau, est toujours perdu dans l’obscurité de sa présence. Ils sont tous perdus dans un désert de pensées, un mouvement pensif, où ils sont incapables de ressentir les vibrations de la lumière du moment présent avec leurs sens corporels.

Article 7 : L’être humain qui juge sa réflexion est victime d’auto hypnose

La preuve est l’incapacité de ressentir les vibrations de la lumière du moment présent, avec ses sens corporels, lorsqu’elle est en mouvement.

La personne qui juge est victime d’une auto hypnose (mouvement pensif) relié à la peur, à la peur d’être sans devoir penser pour être, afin de conserver l’idée qu’elle s’invente de la vie et d’elle-même.

Article 8 : L’entrainement est la clef vers la paix sur terre

La victime, tout comme le dictateur, n’a pas besoin de consommer de médicament chimique pour comprendre l’endroit où se trouve la santé psychologique (équilibre ou joie de vivre). Il a seulement besoin de s’entrainer à ressentir la vie, la lumière du moment présent, avec ses sens corporels, à travers la respiration consciente.

La peur, le corps mental, cherche ses dépendances (croyances), pour calmer son angoisse. À travers le jugement, le corps se sert des autres pour être, pour récupérer l’idée qu’il s’invente de la vie et de lui-même. Le corps apeuré est incapable d’être sans devoir penser pour être.

Article 9 : L’angoisse, la peur, est l’unique responsable

Le travail doit se faire sur l’angoisse, sur la respiration, et jamais sur des concepts mentaux de guérison. La guérison est dans l’action, l’entrainement à seulement respirer la lumière du moment présent, avec la perception de ses vibrations avec ses sens corporels.

Tranquillement, mais surement, avec des années de persévérance, le mouvement pensif (obscurité) va naître à la lumière. De là, l’être découvre sa passion, sa mission de vie.

Article 10 : Un savoir ancestral caché par le système scolaire

L’art de s’incarner, de naître à la lumière du moment présent, n’a pas été enseigné par les criminels de guerre ayant pris possession du système scolaire. Pourquoi ?

L’art de diviser pour mieux régner, ou l’action de restreindre l’intelligence du peuple, de garder l’individu dépendant affectif de son corps mental (ego), de l’emprisonner dans l’obscurité de sa présence, empêche :

– Le partage véritable entre eux,

– Évite l’autonomie énergétique,

– La santé physique,

– La santé psychologique,

– La Guerre de vérités —» Diviser pour mieux régner

– Etc.

Et le tout permet aux criminels de guerre d’atteindre leurs buts cupides. Un criminel de guerre ne désire pas observer l’organisation d’une nation vers un monde de paix.

Article 11 : Le jugement est le reflet subtil de la commission d’un acte criminel.

Le jugement des autres, l’action de se servir des autres pour être, est le reflet du harcèlement, de l’intimidation, et il forge l’acte criminel définit comme étant des propos diffamatoires.

Ces actes criminels sont pourtant inscrit dans le code criminel canadien, mais ils sont si subtiles, si mesquins, implantés comme un virus dans la culture social, qu’il est enseigné par la majorité des familles comme étant normal, alors que personne n’aime se faire jugé à tord.

L’évolution de l’être humain est illimitée. Personne n’est parfait, tout le monde commet des erreurs, même toi-même. La vie est une école où tout le monde est un élève. Où tout le monde commet des erreurs afin de percevoir l’endroit où se trouve l’équilibre. L’équilibre de la dualité magnétique permet de saisir l’endroit où se trouve la neutralité énergétique. La lumière du moment présent, l’art de naître à la vie, de s’incarner (enraciner) à la lumière du moment présent, d’habiter à 100% son corps physique, enseigne l’endroit où se trouve la paix sur terre. On apprend l’endroit où se trouve l’équilibre (abondance). L’équilibre, la justice, mène à l’harmonie, à l’amitié, à l’abondance.

Article 12 : Le jugement est définit par la peur

Le jugement est toujours un état d’hypnose utilisé par la peur. Les lois énergétiques sont structurées pour libérer le corps mental. Elles enseignent à l’être humain l’endroit où trouve la source de jouvence. À savoir équilibrer la dualités magnétiques. L’expérience de la lumière du moment présent, de ses lois énergétiques, met naturellement en doute une croyance (dépendance).

Le mental, la peur, l’instinct de survie du corps physique, coupe le lien avec la lumière du moment présent. Lors de ce processus, la conscience observe la perte de la perception de ses sens corporels, pour récupérer ses croyances (dépendances). L’égo, le corps mental, cherche toujours à récupérer l’idée qu’il s’invente de la vie et de lui-même, au lieu de simplement être.

Le jugement est l’analyse des vibrations. L’analyse est toujours définit par une intelligence limitée. L’auteur de l’analyse, du jugement, possède toujours une vision tunnel de la vie. Il n’est pas capable de percevoir toutes les vibrations du moment présent. Il perd constamment des phrases, des mots, pour modeler l’énergie à l’image de son corps mental.

L’intelligence de l’univers se trouve au delà de votre corps mental, soit votre capacité à lâcher prise, à travers l’entrainement à ne pas donner la place à votre corps mental.

La patience, l’entraînement à recevoir toutes les vibrations transmis par sa réflexion, permet de percevoir l’intelligence illimitée de l’univers. L’être humain sait reconnaître qu’il est un élève de la vie. Il ne maîtrise rien du tout. La vie est à son service. Il n’a pas besoin de vouloir contrôler le partage énergie (information). L’action de modeler l’énergie, les autres, selon son corps mental, soit l’idée inventé de la vie et de soi-même, amène une routine énergétique, où l’être humain s’amuse à tourner en rond sur les mêmes fréquences énergétiques. Oui, il est prisonnier de sa propre peur, soit son incapacité à regarder au delà des murs levés par son corps mental (auto hypnose).

Article 13 : Adolphe Hitler a tué des millions d’êtres humains à cause du jugement

Ce qui est vrai sur le moment, à cause de la capacité d’un être humain à être capable d’évoluer à partir du moment, à partir de ses erreurs, est déjà jugé inexistant par la conscience supérieure. C’est-à-dire, le désir de vouloir dessiner les autres, selon notre perception mental (imaginaire), l’action de jouer au psychologue, au télépathe, emprisonne l’être humain dans son passé.

Adolphe Hitler a tué des millions de personne pour créer une race à son image. Le jugement tue indirectement une personne. Le jugement rejette la personne d’un groupe, elle cause la solitude, et amène la division (guerre de vérité) au sein de votre collectivité. La personne qui juge est un mauvais leader, un manipulateur psychologique, essayant de dessiner ses esclaves psychologiques à l’idée qu’il s’invente de la vie et de lui-même. Ce comportement est maladif, destructeur, criminel, et responsable de la guerre sur terre.

Le jugement est strictement interdit au Québec. À l’intérieur des résidences privées, à l’intérieur des conseils de sages au centre des villes du Québec, car la conscience de l’endroit où se trouve l’équilibre (abondance) se propage sur la planète terre. La conscience nouvelle de la nation souveraine du Québec, permet une auto surveillance de la collectivité, un enseignement transmis par l’intelligence de notre nation, une grande équipe, une intelligence au centre de notre coeur. Le Québec est une nation très intelligente, un exemple à suivre, vers la construction des fondations de la paix sur terre.

Article 14 : Le jugement créer la guerre, la guerre de vérité, sur terre.

Le jugement mène à la guerre, à la guerre de vérité, et la personne n’ayant pas saisie cette évidence doit aller se faire soigner psychologiquement, avant de réintégrer les rangs.

«On définit la mise en place d’une légion de guerrier de lumière.»

Article #15 : Le système scolaire a été structuré par des criminels de guerre afin de réussir à nous diviser. C’est l’art de diviser pour mieux régner.

Le système scolaire de compétition amène les êtres humains à se servir des autres pour trouver leur raison d’être. La constitution «Le pouvoir au peuple» enseigne l’autonomie énergétique, soit l’art de puiser seul l’énergie (information) sans devoir se servir des autres pour être, elle guérit la dépendance affective aux autres, afin de guérir la division sociale instaurée par des criminels de guerre.

Article #16 : Le chemin à suivre est dicté par l’intelligence collective et jamais par l’individu.

La personne qui s’amuse à définir le chemin à suivre, n’a pas saisi le processus de l’assemblée constituante, je désigne la non compréhension de la démocratie, où la parole de chaque personne est respectée, soumis à une évaluation stricte, afin de trouver le meilleur chemin à suivre.

La parole doit être propulsée au sein de votre assemblée constituant, sinon, vous gaspiller votre énergie, et vous parlez pour ne rien dire. Le chemin à suivre est dicté par l’intelligence collective, non par l’individu, cette équipe de travail se trouve à l’intérieur du conseil de sage de votre municipalité, une table ronde représentant l’assemblée constituante. La personne qui croit détenir la vérité absolue, à travers le jugement, est malade psychologiquement.

L’intelligence provient de l’intelligence collective, jamais de l’individu, vers la destruction définitive de l’égo (corps mental), pour enseigner la présence de la pensée illimitée. La pensée illimitée, soit l’intuition (vision), provient du centre de la structure atomique, au centre de l’atome, une union sacrée avec la science, avec le cœur (spiritualité), où la conscience perçoit la pensée illimitée comme un sixième sens, menant à la compréhension des chakra, dont le chakra couronne.

Article 17 : Le succès dépend de notre intervention face à des mauvais leaders.

Pour réussir à guérir une criminalité latente, on désigne la commission d’actes criminels au centre de votre collectivité, pour amener une paix intérieure au centre de chaque personnes, pour guérir la peur du jugement, pour amener la liberté d’expression (les couleurs de la vie) au centre de votre grande famille, afin de mener l’individu à découvrir sa passion, on doit intervenir au moment précis où le jugement se présente au sein d’une expérience avec une personne.

«La personne qui juge enseigne la peur du jugement.»

Article 18 : La personne qui juge s’emprisonne dans une prison virtuelle

La personne qui juge les autres s’emprisonne elle-même dans sa propre prison obscure, elle enferme sa collectivité dans l’obscurité de sa présence, où tout le monde a peur de son jugement, où tout le monde évite d’exprimer leurs couleurs, afin d’éviter son regard.

«La personne qui juge enseigne la souffrance.»

Article 19 : La négation de la peur du jugement

«Je me fou de ce que les autres penses»

La négation de la réalité est l’expression de la peur du jugement. Le jugement, la peur du jugement, doit être guérit, et elle ne doit pas être évitée avec la prétention d’être plus fort, ou distant, à un docteur causant la souffrance collective. Ce virus, l’origine de la maladie collective, de la souffrance sociale, doit être maîtrisé, afin d’amener la paix au centre de sa grande famille.

Article 20 : Notre équipe marche à la lumière du moment présent

Pour amener ceux responsable de la guerre, de la guerre de vérité, ou de la peur du jugement, sur le bons chemin, à la lumière du moment présent, on doit saisir l’importance à ne pas juger leur action, mais à enseigner l’autonomie énergétique, afin qu’il puisse sortir de leur mouvement pensif (ego).

L’action de marcher à la lumière du moment présent, avec nous, dépend de notre propre autonomie énergétique, soit la compréhension des techniques ancestrales responsable de la maîtrise du pouvoir de l’univers. Le pouvoir n’est pas transmis par l’argent ou de la quantité de biens matériels en notre possession.

Le vrai pouvoir énergétique, l’art de maîtriser les lois de l’univers, une sagesse menant à la coupe Graal, à boire à la source de jouvence, à être capable de canaliser l’intelligence de la lumière du moment présent, est toujours transmis par une intelligence au centre d’un partage juste et équitable avec la lumière du moment présent. Seul l’art de la respiration consciente permet de puiser l’intelligence illimitée de l’univers.

Article 21 : L’enseignement de l’autonomie est la clef du succès

L’enseignement de la présence, de l’art de s’incarner à la lumière du moment présent, à travers la perception de ses vibrations, avec ses sens corporels, permet de saisir l’hypnose (auto hypnose). L’action de protéger ses croyances (dépendance), à travers le jugement, son incapacité à s’ouvrir à l’inconnu, soit aux informations se trouvant au delà de son corps mental, définit clairement son auto hypnose.

Conclusion

L’hypnose, l’auto hypnose, est une prison où l’être est prisonnier d’un désert de pensées, un mouvement pensif, à travers son incapacité à puiser seul l’énergie (information), sans devoir se servir des autres pour être, ou simplement à travers son incapacité à être capable de vaincre la peur du jugement lors de son processus de guérison.

Oui, le succès dépend de la maîtrise des dictateurs, soit des personnes malades psychologiquement, des personnes incapable de travailler en équipe, on désigne ceux jugeant les autres, pour réussir à imposer leur corps mental, soit l’idée qu’il s’invente de la vie et d’eux-mêmes.

L’humilité, sa capacité à admettre ses blocages énergétiques, une entrainement à s’incarner à la lumière du moment présent, à travers la respiration, la perceptions des vibrations avec ses sens corporels, permet une guérison paisible, à travers une joie de vivre.

Ce déséquilibre au centre de notre collectivité, soit le manque de connaissances, amène la division sociale. Le «Conseil de sages», au centre de votre ville, permet une approche paisible avec votre collectivité, à travers la mise en place du journal «La paix sur terre», où l’on enseigne ces concepts énergétiques de l’Égypte ancienne, soit l’art de s’incarner (enraciner) à la lumière du moment présent (vie).

Oui, la personne malade s’amuse à manipuler psychologiquement ses esclaves, à se servir des autres pour être, à dessiner les autres à l’image qu’elle s’invente de la vie et d’elle même. À travers la commission d’acte criminel indirect (subtil), intimidation – propos diffamatoire – ou harcèlement, elle cause la souffrance physique (psychologique) autour d’elle, elle emprisonnement les autres dans la peur du jugement, afin de réussir à modeler (dessiner) ses esclaves, à travers le jugement, à l’idée qu’elle s’invente de la vie et d’elle-même.

La personne malade, prisonnière d’un mouvement pensif, est paresseuse. La seule façon de guérir une personne malade psychologiquement est d’aller la rejoindre chez elle. Seul un journal paisible, le journal «la paix sur terre», peut semer et récolter la paix sur terre. C’est le seul outil disponible, par l’absence d’internet au sein de chaque domicile, et pour permettre de bien diriger l’attention, à travers un lien hebdomadaire permanent, avec toutes personnes, permet de forger surement l’harmonie entre nous.

Navigation
INTRODUCTION
Code d’étique de la constitution
Article 1 : La communication non violente
Article 2 : Le jugement des autres est strictement interdit
Article 3 : L’enseignement de l’autonomie
Article 4 : Le jugement est-il une maladie psychologique ou ..
Article 5 : Le jugement enseigne la peur du jugement
Article 6 : Le dictateur, ou la victime du jugement, sont prisonnier de l’obscurité
Article 7 : L’être humain qui juge sa réflexion est victime d’auto hypnose
Article 8 : L’entrainement est la clef vers la paix sur terre
Article 9 : L’angoisse, la peur, est l’unique responsable
Article 10 : Un savoir ancestral caché par le système scolaire
Article 11 : Le jugement est le reflet subtil de la commission d’un acte criminel
Article 12 : Le jugement est définit par la peur
Article 13 : Adolphe Hitler a tué des millions d’êtres humains à cause du jugement
Article 14 : Le jugement créer la guerre, la guerre de vérité, sur terre.
Article 15 : Le système scolaire a été structuré par des criminels de guerre 
Article 16 : Le chemin à suivre est dicté par l’intelligence collective et jamais par l’individu.
Article 17 : Le succès dépend de notre intervention face à des mauvais leaders.
Article 18 : La personne qui juge s’emprisonne dans une prison virtuelle
Article 19 : La négation de la peur du jugement
Article 20 : Notre équipe marche à la lumière du moment présent
Article 21 : L’enseignement de l’autonomie est la clef du succès
Conclusion
Navigation
INTRODUCTION
Code d’étique de la constitution
Article 1 : La communication non violente
Article 2 : Le jugement des autres est strictement interdit
Article 3 : L’enseignement de l’autonomie
Article 4 : Le jugement est-il une maladie psychologique ou ..
Article 5 : Le jugement enseigne la peur du jugement
Article 6 : Le dictateur, ou la victime du jugement, sont prisonnier de l’obscurité
Article 7 : L’être humain qui juge sa réflexion est victime d’auto hypnose
Article 8 : L’entrainement est la clef vers la paix sur terre
Article 9 : L’angoisse, la peur, est l’unique responsable
Article 10 : Un savoir ancestral caché par le système scolaire
Article 11 : Le jugement est le reflet subtil de la commission d’un acte criminel
Article 12 : Le jugement est définit par la peur
Article 13 : Adolphe Hitler a tué des millions d’êtres humains à cause du jugement
Article 14 : Le jugement créer la guerre, la guerre de vérité, sur terre.
Article 15 : Le système scolaire a été structuré par des criminels de guerre 
Article 16 : Le chemin à suivre est dicté par l’intelligence collective et jamais par l’individu.
Article 17 : Le succès dépend de notre intervention face à des mauvais leaders.
Article 18 : La personne qui juge s’emprisonne dans une prison virtuelle
Article 19 : La négation de la peur du jugement
Article 20 : Notre équipe marche à la lumière du moment présent
Article 21 : L’enseignement de l’autonomie est la clef du succès
Conclusion
Navigation
INTRODUCTION
Code d’étique de la constitution
Article 1 : La communication non violente
Article 2 : Le jugement des autres est strictement interdit
Article 3 : L’enseignement de l’autonomie
Article 4 : Le jugement est-il une maladie psychologique ou ..
Article 5 : Le jugement enseigne la peur du jugement
Article 6 : Le dictateur, ou la victime du jugement, sont prisonnier de l’obscurité
Article 7 : L’être humain qui juge sa réflexion est victime d’auto hypnose
Article 8 : L’entrainement est la clef vers la paix sur terre
Article 9 : L’angoisse, la peur, est l’unique responsable
Article 10 : Un savoir ancestral caché par le système scolaire
Article 11 : Le jugement est le reflet subtil de la commission d’un acte criminel
Article 12 : Le jugement est définit par la peur
Article 13 : Adolphe Hitler a tué des millions d’êtres humains à cause du jugement
Article 14 : Le jugement créer la guerre, la guerre de vérité, sur terre.
Article 15 : Le système scolaire a été structuré par des criminels de guerre 
Article 16 : Le chemin à suivre est dicté par l’intelligence collective et jamais par l’individu.
Article 17 : Le succès dépend de notre intervention face à des mauvais leaders.
Article 18 : La personne qui juge s’emprisonne dans une prison virtuelle
Article 19 : La négation de la peur du jugement
Article 20 : Notre équipe marche à la lumière du moment présent
Article 21 : L’enseignement de l’autonomie est la clef du succès
Conclusion